Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cy twombly

  • Poèmes de Roland Jooris

     

    Poésie pour Cy Twombly

     

     

    roland jooris,poésie,traduction,cy twombly,roger raveel

     

     

    R. Jooris, photo T.V.d.V.

    roland jooris,poésie,traduction,cy twombly,roger raveelNé en 1936 en Flandre, Roland Jooris a publié ses premiers poèmes voici plus d’un demi-siècle. Aujourd’hui, il est reconnu comme l’un des poètes majeurs d’expression néerlandaise. Sa poésie se caractérise par une formidable force d’expression et une grande pureté des lignes et du discours. Critique d’art, il a écrit sur l’œuvre des peintres Raoul De Keyser, Gust De Smet, Eugène Leroy, Dan Van Severen et Roger Raveel. Jusqu’en 2005, il était d’ailleurs le conservateur du musée Roger Raveel à Machelen-aan-de-Leie.

    À l’occasion de l’exposition Cy Twombly. Photographs 1951-2010 organisée au musée Bozar, il a été invité à écrire un poème à partir dune photographie de l’artiste américain.

     

     

    CY TWOMBLY: studio

     

    Samenhang 
    van chaos stug
     
    gedrongen aan de kant
     

    bijeen 

    als tussen antieke voetstukken 
    van zuilen het gemompeld 
    monumentale 
    de niet te duiden stilte 
    het wazige 
    dat een opgeveegd 
    vergeten is

    in zijn donkere kamer 
    ruimen de dingen 
    voor vermoeden 
    plaats 

     

     

    CY TWOMBLY : atelier

     

    Cohérence 
    du chaos rigide
     
    tassée sur le côté
     

    tout d’un tenant 

    comme entre le piédestal antique 
    de colonnes le monumental 
    grommelant 
    l’indéterminable silence 
    le vague 
    qui est un oubli 
    poussé au balai 

    dans sa chambre noire 
    aux suppositions 
    les choses font 
    une place 

      

    (trad. D.C.)

     

     

    roland jooris,poésie,traduction,cy twombly,roger raveel

    Studio (Lexington, 2009)

     

     

    De Roland Jooris, on peut lire en français une évocation de Pierre Reverdy : « Solesmes », Deshima, n° 4, 2010.

     

     

    Roland Jooris lit son poème Zelfportret (Autoportrait)

     

     

     

    ZELFPORTRET

     

    Wat ongeschonden

    in hem huist

    het is geen zuiverheid

     

    het is geen kind

    dat met nog stompe letters

    schrijft

     

    het is een blik

    die rauw en ongenadig

    kijkt

    het is wat tegenstrijdig

    hem ontwricht

    en dwingt

     

    het is weerbarstigheid

     

     

    roland jooris,poésie,traduction,cy twombly,roger raveelAUTOPORTRAIT

     

    Ce qui demeure

    intact en lui

    ce n’est pas de la pureté

     

    ce n’est pas l’enfant

    écrivant encore

    avec des lettres obtuses

     

    c’est un coup d’œil

    cru et sans pitié

    qui regarde

     

    c’est ce qui contradictoirement

    le disloque et

    le force

     

    c’est l’esprit réfractaire

     

     

    traduction Frans de Haes