Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Entretiens - Page 5

  • À table avec W.F. Hermans

    Pin it!

     

    « Ce sont la bicyclette et la machine à écrire qui ont mis en branle l’émancipation des femmes » 

     

     

     

    WFHermansRoker.png

     

     

    L’auteur de La Chambre noire de Damoclès et de Ne plus jamais dormir évoque son enfance, ses machines à écrire, les années quarante, les mandarins et bien entendu quelques-uns de ses livres.

     

     

     

     

     


     

    émission Persona (NL), Flandre, 1977 (avec Freddy de Vree)

     

     

    Couverture : De laatste roker (Le Dernier fumeur), Amsterdam, De Bezige Bij, 1991, recueil de nouvelles, la nouvelle éponyme (écrite à Paris en 1990) racontant les mésaventures d’un homme dans une société où l’on interdit tout au nom de la Santé publique (et où la population est obligée de parler anglais et non plus la langue vernaculaire) : « Une Gauloise pesait exactement un gramme. Pour en acquérir une - encore fallait-il savoir où se la procurer -, on devait débourser bien plus que ce poids en or. » 

     

    autres entretiens avec Willem Frederik Hermans :

    ici , ici & ici

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Auteurs néerlandais, Entretiens, WF Hermans 0 commentaire
  • Née rue de Flandre à Gand

    Pin it!

     

    Suzanne Lilar, entretien (1979)

     

     

    Lilar1.pngUn documentaire de la R.T.B.F. intitulé Au-delà de l'apparence, réalisé par Jean-Marie Mersch et Joseph Benedek, qui laisse la parole à la femme de lettres gantoise Suzanne Lilar. Si le son et l'image ne sont pas de très bonne qualité, les propos sont énoncés dans une langue magnifique. Où il est question du féminin et du viril, des contraires, de théâtre, du trompe-l'oeil, de la mystique, d'Héloïse et de Hadewijch, de l'amour et de la chasteté, de l'extase et des mo- ments privilégiés, de la Flandre, de la poésie, de Gand, de l'oerwoet... C'est vers la fin de l'entretien que Suzanne Lilar évoque son enfance et la Flandre.

     

    Mais d'abord une brève présentation de l'auteur et de l'oeuvre suivie des premières minutes d'un entretien avec Laurence Cossé au cours d'une émission de Radio France Culture du 29 septembre 1983.

     

     

     

    Lilar3.png

     

     

    Lilar2.jpg

    document : Archives et Musée de la littérature, Bruxelles

     

     

  • Philippe Claudel traduit en néerlandais

    Pin it!

     

    Un entretien avec le romancier lorrain Philippe Claudel dont les oeuvres sont publiées en traduction néerlandaise (8 titres transposés par les soins de Manik Sarkar) aux éditions De Bezige Bij. Avec Houellebecq, Claudel est l'un des écrivains contemporains français les plus en vue actuellement dans les terres néerlandophones.

     

     

     
    entretien enregistré à Bruxelles (Passa Porta)

    le 08/05/2010

    sous-titres néerlandais

     

     

  • Le plus français des Hollandais

    Pin it!

      

    Kees van Dongen nous parle

     

    un entretien en français (1960)

     

    Christian MEGRET est allé rencontrer VAN DONGEN (83 ans) dans son atelier. Celui-ci, palette à la main, s'interrompt pour parler de son plaisir de peindre. Devant un portrait de Brigitte Bardot, il parle de sa rencontre avec l'actrice. Puis il évoque son enfance en Hollande, sa famille modeste, ses débuts dans la peinture, la réaction de sa mère quand il a peint un cheval sur un drap (tableau) et son arrivée à Paris un jour de 14 juillet. Il raconte ses premières années à Paris : il dormait à la belle étoile dans les "fortifs" (fortifications à St Ouen), faisait des dessins d'enfants dans les squares, participait à des combats truqués dans les fêtes foraines puis il a vécu à Montmartre au Bateau Lavoir et rencontré Picasso. Fin des années 20, VAN DONGEN a des contrats (différents tableaux), on le classe dans "les fauves", il fait beaucoup de portraits de "mondains" (portraits de Madame Dubonnet, de Madame Meunier, d'un américain fortuné, d'Anatole France). Il a appris beaucoup de choses dans la première moitié de sa vie, la plus rude. Il ramène tout à la peinture, "c'est un vice". Il ne regrette qu'une chose dans sa vie, que ce ne fut pas assez difficile car il aime la lutte. (INA)

     

     

     

     

    Un passage du livre de Van Dongen

    La Vie de Rembrandt, Flamarion, 1927

     


    rembrandt,peinture,littérature,van dongen,hollande,franceSi un boxeur américain laissait pousser ses cheveux, portait des moustaches et une barbiche, il ressemblerait à Rem- brandt. Un boxeur poids lourd est le meilleur homme pour interpréter physiquement Rembrandt au cinéma ou au théâtre, car Rembrandt a une tête d'artiste sur un corps d'athlète. On croise des gens dans la rue. On croit rencontrer Rembrandt ! Ce sont des peintres aussi, mais toujours des peintres en bâtiment, ou ceux qui font des tableaux de chasse pour les stores de charcuterie, ou encore des agents de la police des moeurs déguisés en artistes.

    Ce sont en général des gens qui aiment à se chamailler, à boire, à chanter des romances et à s'affubler de chapeaux de femme à plumes ou à fleurs. Ils sont photogéniques, et la moindre sensa- tion s'inscrit instantanément sur les traits de leurs visages mobiles. Un simple mal de dents les trouble à l'extrême ; toute la douleur et toute la souffrance de l'humanité qui aime boire et trousser les filles se trouvent inscrites sur leur masque.

    Ainsi Rembrandt, avec, en plus, le génie.

     

     

  • Auteur et lecteurs

    Pin it!

     

    Willy Spillebeen & ses lecteurs

     

    willy spillebeen,littérature néerlandaise,de vossenjacht,poésie,flandre,belgique

     

     

    Un entretien en néerlandais

    entre le poète et romancier Willy Spillebeen

    et quelques-uns de ses lecteurs

    peu après la parution de l’une des ses œuvres majeures,

    De vossenjacht (La Chasse au renard) 

     

    émission de la télévision flamande De Vijfde Windstreek (06/01/1978)